Par Maître GREBILLE-ROMAND

En cette pérdiode de départ ou retour de vacances, gare aux radars !

Le moins que l'on peut dire, c'est qu'en matière d'avertisseur de radars, le flou est de mise. Si l'on a cru pendant un temps à une interdiction totale des systèmes d'avertisseurs de radars, cela ne résiste pas à la pression des constructeurs et des applications téléphoniques concernées style COYOTE et WAZZ. Dès lors, plutôt que d'alerter sur la présence de radars fixes ou temporairement installés, voire en mouvement dans des voitures désignées, lesdits avertisseurs préviennent de manière détournée de la survenue d'une « zone de danger ». De plus, cette zone doit être élargie de plusieurs mètres avant et après cette « zone de danger ».

Toutefois, la loi LOM de décembre 2019 prévoit la possibilité pour l'autorité administrative d'interdire à tout exploitant d'aide à la navigation par géolocalisation de diffuseur tout message provenant des utilisateurs à d'autres utilisateurs, les fameux membres de la « communauté ».

Un décret d'avril 2021 prévoit les modalités de détermination des voies concernées par cette interdiction et les mesures prises pour la confidentialité des données prévues à ces exploitants.

Ce décret trouvera à s'appliquer à compter du 1 er novembre 2021 ; ce qui signifie qu'une vigilance accrue devra s'imposer aux utilisateurs de ces services qui pourraient circuler sur des portions contrôlées par radar mais davantage informées à ce sujet.

Retrouvez tous les articles de Maître GREBILLE-ROMAND sur notre site, dans la rubrique blog juridique, au lien suivant : https://www.automobileclubdenice.com/fr/blog-juridique

FaLang translation system by Faboba