Lorsque que l’on sait l’attachement au détail que démontre les passionnés d’automobile, pour leur véhicule de collection, on imagine que rapidement se pose la question de l’esthétisme, voire l’anachronisme, des plaques d’immatriculation du 21ème siècle.

A la question posée au gouvernement en décembre dernier, sur la possibilité ou non de garder son ancienne plaque sur les véhicules de collection, il a été indiqué que les pouvoirs publics ont prévu un système dérogatoire permettant de préserver le caractère authentique.

Ainsi, les numéros d’immatriculation des véhicules de collection peuvent, de manière dérogatoire, être reproduits en caractère blanc sur fond noir et il n’y a pas d’obligation de présence du symbole européen ou territorial. En revanche, les nouveaux numéros sont attribués dans une série nationale de numéro valable pour toute la France et non plus selon le département de résidence.